A la rencontre d’Harry Potter !

Glenfinnan, Ecosse

Jeudi 17 Mai 2018 – (20°, soleil)

Comme Sabrina, j’attendais avec impatience cette journée consacrée à harry Potter, notamment la rencontre avec le train à vapeur sur le célèbre viaduc de Glenfinnan qui a servi de cadre à l’un des opus de la saga au cinéma ! La vidéo ici

Nous avions déjà eu un avant-goût de cette journée, 4 jours plus tôt, en passant par les chemins de traverse et The Elephant House (salon de thé qui a servi de cadre à l’écriture des romans de JK Rowling) à Edimbourg

Victoria Street

Victoria Street – le chemin de traverse

The Elephant House

La journée commence par un réveil puis un petit dej’ dans ces wagons couchettes et restaurants réhabilités en hôtel pour backpackers en gare de Glenfinnan. Lien ici

Wagon Breakfast

Encore une belle journée qui s’annonce et qui commence par un café face à la nature verdoyante de la région… Au Top !

Pour profiter pleinement du passage de la mythique locomotive à vapeur sur le viaduc, nous nous engageons pour notre seul et unique (mini) trek de la semaine sur un sentier de toute beauté au milieu des arbres, des tourbières d’Ecosse et avec le splendide loch Shiel à l’horizon.

Ce trek de 45 mns nous a permis d’immortaliser le passage du Poudlard Express dans ce cadre somptueux. Moment inoubliable…

glenfinnan viaduc – Poudlard Express

Loch Shiel

Après ce moment hors du temps, nous reprenons la route pour nous rendre à Fort-William au pied du Ben Nevis.

Wikipedia: Le Ben Nevis est le point culminant des îles Britanniques avec 1 344 mètres d’altitude. Situé près de Fort William en Écosse, il fait partie des monts Grampians dans les Highlands. Gravi pour la première fois en 1771, il est coiffé par les ruines d’un observatoire construit et utilisé à la fin du xixe siècle pour effectuer des observations météorologiques qui sont restées très importantes dans la compréhension du climat en Grande-Bretagne. Celui qui sévit au sommet, extrêmement rude, lui vaut d’ailleurs son nom, Nibheis signifiant « malveillant ». Un sentier par l’ouest, tracé à la même époque que l’observatoire, constitue toujours l’itinéraire le plus fréquenté par des dizaines de milliers de randonneurs chaque année. Les parois de la montagne sont également très prisées par les alpinistes et grimpeurs.

Ben Nevis

Nous voyagerons à notre tour dans ce train mythique, qui durant tout l’après-midi est censé faire un aller-retour vers Mallaig, le petit port que nous connaissions déjà de la veille.

Nous avons décidé de stopper l’expérience à mi-chemin en gare de Glenfinnan car ce voyage ne nous apportait rien de plus : je recommande de se contenter de voir la loco de près, mais à quai (soit à Fort-William soit à Glenfinnan) Vidéo par ici

Nous avons considéré que cela représentait ½ journée de perdue dans un train et nous pouvons néanmoins dire que monter dans le train d’Harry Potter, check !

Nous sommes donc revenu à Fort-William et nous nous sommes baladé dans la rue principale de la ville à la recherche de souvenirs.

Puis nous avons repris la route et avons eu le bonheur de croiser le chemin des fameuses highlands cows avec, cerise sur le gâteau, leur progéniture !

Highland Cows

Nous avons également fait un stop pour photographier le Castle Stalker, château posé comme par enchantement sur un îlot du Loch Linnhe : il s’agit du château que l’on peut apercevoir dans les monthy-Pithon…

Castle Stalker

Wikipedia: Le château de Stalker (Caisteal an Stalcaire en gaélique écossais, où Stalcaire signifie « chasseur » ou « fauconnier ») est une maison tour à quatre étages se trouvant sur une île accessible à marée basse du Loch Laich, un bras de mer du Loch Linnhe. Le château se trouve à environ 2,5 km au nord-est de Port Appin dans la division administrative écossaise d’Argyll and Bute. Il est visible depuis la route principale A828, à mi-chemin entre Oban et Glen Coe. L’île est accessible depuis le rivage à marée basse, bien qu’avec difficulté. Il a été porté à l’attention du public par le film Monty Python : Sacré Graal ! de Terry Jones et Terry Gilliam des Monty Python, et il fut aussi vu dans Highlander: Endgame. L’allure pittoresque du château, avec son cadre d’île charmante et l’aspect dramatique des montagnes en arrière-plan, en a fait un sujet préféré des cartes postales et calendriers, ainsi qu’une image quelque peu cliché du paysage des Highlands. Cependant, le château est entièrement authentique et il s’agit de l’une des maisons-tours les mieux préservées de l’ouest de l’Écosse.                                                                                                                                                                                                                                                                                                Le site est similaire à celui d’un crannog, c’est-à-dire à une île utilisée pour l’habitation pendant la préhistoire. Cependant, l’origine du château viendrait d’un petit fort construit vers 1320 par le Clan MacDougall, alors seigneurs de Lorn. Vers 1388, les Stewart prirent la seigneurie de Lorn et il est laissé à penser qu’ils construisirent le château dans sa forme actuelle vers les années 1440. L’histoire entourant le château veut qu’il ait été le lieu de disputes, meurtres, visites hantées de Jacques IV d’Écosse lié à la famille Stewart, et un pari d’ivrogne dans les années 1620 résultant en un changement de propriétaire pour le Clan Campbell. Après avoir changé de mains entre ces clans plusieurs fois, les Campbell abandonnèrent finalement le château vers 1840 lorsqu’il perdit son toit. En 1908, un Stewart le racheta et entreprit des travaux de restauration de base puis, en 1965, le lieutenant colonel D. R. Stewart Allward acquit le château et en une dizaine d’années le remit entièrement en état. Après son décès le 5 février 1991, il laisse une femme, Marion, et quatre enfants, Sine, Ross, Alasdair et Morag.   

Après ce trajet, nous prenons possession de notre chambre d’hôtel dans le joli petit port d’Oban (capitale des fruits de mer en Ecosse…)

Wikipedia: Oban (An t-Oban en Gaélique écossais) est une ville écossaise située dans le comté d’Argyll. Elle compte 8 120 habitants. Malgré sa petite taille, c’est la plus grande ville entre Helensburgh et Fort William, qui peut de plus héberger près de 25 000 personnes durant la saison touristique.                                                                                                                                                                                                                     Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’activité du port d’Oban était importante, à la fois pour des navires marchands et des navires de la Royal Navy. Pour assurer la protection du port, une boucle de détection de sous-marins installée à Ganavan permettait de détecter les navires et les sous-marins entre Oban, Mull et Lismore.

Puis nous profitons de notre soirée pour déguster des moules à la crème à l’écossaise (bof-bof…) et admirer l’un des plus jolis couchers de soleil qu’il nous ait été donné de voir avant de retrouver les bras de Morphée…

Oban

Oban

Oban Sunset