A la recherche du monstre du Loch Ness 

Inverness, Ecosse

Mardi 15 Mai 2018 – (15°, couvert)

Comme à l’habitude, nous avons pris un costaud petit dej’ afin d’attaquer cette nouvelle journée de bonne heure.

En voiture, nous approchons des highlands via le parc national des Cairngorms : nous nous arrêtons à plusieurs reprises pour des instants photos lunaires!!!

Cairngorms

Cairngorms

Cairngorms

Cairngorms

Avant d’embarquer pour une croisière sur le Loch Ness l’après-midi, nous avions prévu de visiter le site de Culloden Moor, ou se déroula en 1746 la célèbre bataille qui mit fin au soulèvement Jacobite. (La série Outlander aborde parfaitement cet évènement important de l’Histoire écossaise).

C’est donc en fin de matinée que nous arrivons sur place, dans la région d’Inverness, capitale des Highlands, et que nous découvrons ce lieu interactif où se sont notamment illustrés Charles Stuart (Bonnie Prince Charles) et le Duc de Cumberland côté anglais. Après 2 bonnes heures de visite, nous reprenons la route en direction du Loch Ness !

Culloden Moor

Culloden Moor

Culloden Moor

C’est un après-midi que nous avons dédié à notre croisière sur le fameux Loch pour rechercher Nessie: la légende du monstre du Loch Ness est l’un des plus grands mystères non résolus du monde. En 1933, à l’ère de l’avènement des communications, et après quelques apparitions recensées depuis le 6ème siècle, une gérante d’hôtel rapporta avoir vu une “énorme créature avec un corps de baleine se retourner dans l’eau”. Cette histoire enflamma l’imagination du public, et, en un an, plus de 50 apparitions du monstres furent signalées. Le Daily Mail, un quotidien britannique, lança des recherche pour trouver le monstre et engagea “Duke” Wetherell, un chasseur de gros gibier pour débusquer Nessie. Certes, Wetherell échoua mais il devint l’un des conspirateurs dans l’affaire de la célèbre Surgeon’s Photograph, une photo du monstre qui s’avéra, en fait, être le cliché d’un modèle réduit de 8 pouces. Même si les canulars ont été nombreux, certaines observations faites au fil des années semblent plus empreintes d’honnêteté. Suffisamment, en tout cas, pour que la communauté scientifique participe aux recherches à l’aide de sous-marins, sonars et bien d’autres types d’embarcations encore.

Nous avons également pris un peu de temps pour visiter les ruines du château d’Urquhart lors d’un après-midi très couvert, ce qui ne gâcha rien à l’ambiance mystérieuse de nos clichés: Malgré l’aspect paisible et pittoresque de ses ruines, le château d’Urquhart a un passé de violence et de tumulte. Parfaitement positionné pour pouvoir surveiller l’étendue du Loch Ness dans les 2 directions, cette forteresse fut un point stratégique vital pour les puissantes armées royales et les clans, passant tantôt aux mains de l’une ou de l’autre au cours des siècles jusqu’à sa destruction par des troupes gouvernementales quittant les lieux en 1692. 

Urquhart and Loch Ness

urquhart castle

Loch Ness

Urquhart castle and Loch Ness

Loch Ness

Après quelques achats souvenirs aux abords du Loch, nous rejoignons Inverness et notre hôtel, probablement le plus kitsch de notre séjour avec sa profusion de tartans…

Tartans…

Nous finissons la journée par une balade dans cette charmante ville d’Inverness, autoproclamée capitale des Highlands et 5ème ville d’Ecosse avec ses 64000 highlanders (achats souvenirs pour Sabrina) et pour finir, nous profitons d’un diner exceptionnel au « mustard seed » que je vous recommande vivement (pensez à réserver avant car ses tables sont prises d’assaut).

J’en profite également pour vous recommander un pub très sympa où l’on a pris notre apéritif et où l’on peut aussi diner sur le pouce : « The Auctioneers ».

Non sans s’arrêter prendre une photo du coucher de soleil sur la rivière Ness, PHOTO, nous retournons ensuite à l’hôtel pour tomber dans les bras de Morphée…

Inverness