A la découverte des châteaux d’Ecosse !

Lundi 14 Mai 2018 – (18°, soleil)

A nouveau, de bonne heure, nous engloutissons notre Scottish Breakfast adapté pour tenir la journée.

Nous prenons alors la voiture pour une journée dédiée à la visite des châteaux à l’est du pays.

(au programme Scone Palace, Glamis et Dunottar Castles).

Nous n’avons pas eu de chance lors de notre premier arrêt, Scone Palace était fermé au public pour cause de festival.

Nous reprenons donc la route en direction de notre second site, Glamis Castle !

Ce château, réputé pour être l’un des plus hantés d’Ecosse:

On dit de ce château qu’il serait le plus hanté d’Ecosse voire du Monde! D’histoires en légendes ce n’est pas moins de 7 fantômes qui seraient référencés à Glamis.

Le plus célèbre d’entre eux est celui du second Lord de Glamis, joueur invétéré, qui accepta un jour de jouer aux cartes avec un étranger durant des jours et des nuits. Les cris étaient la seule chose que les domestiques pouvaient percevoir de l’autre côté de la porte. L’un d’eux voyant le dimanche, jour du Seigneur, approché, tenta d’entrer dans la pièce afin de prévenir son maître qu’il était temps de stopper la partie, le jeu étant interdit en ce jour sacré. Lord Glamis aurait répondu qu’il n’arrêterait pas de jouer, quitte à jouer avec le Diable lui-même. Les deux hommes considérés comme possédés, furent emmurés vivants dans leur pièce de jeu. Depuis on continue d’entendre les cris des deux joueurs dans le château. La pièce existe toujours et on dit que seul 3 personnes au Monde connaîtraient son emplacement.

3 personnages féminins se promènent toujours dans le château :

La première dite Dame Grise n’est autre que Janet Douglas, lady Glamis, qui fût victime de la haine de James V. A la mort de son mari, Janet devînt une proie facile pour James qui l’emprisonna avec son fils, sous un faux prétexte de sorcellerie. Elle fût brûlée vive mais son fils fût épargné. A la mort de leur bourreau, le fils de Lady Glamis fût libéré et c’est à se moment que commencèrent les apparitions de sa mère autour de la chapelle du château. Elle se promènerait suivie de bruits sourds de coups à la recherche de sa progéniture.

*La seconde, serait une jeune fille qui se promènerait la bouche dégoulinante de sang, avec un regard complètement perdu. La légende veut que cet esprit soit celui de la fille d’une des domestiques à qui on aurait coupé la langue pour avoir trop parlé.

*La troisième n’apparaitrait que sous forme d’un spectre blanc dans la nursery, elle balancerait le berceau d’un enfant mort-né en poussant de longs gémissements et des lamentations.

Glamis abrite aussi l’esprit d’un jeune domestique noir. Son histoire est dramatique. Ses collègues ne sachant pas quoi faire de lui et le trouvant trop encombrant, l’envoyaient souvent s’asseoir sur une pierre sous un arbre, il y restait des heures durant jusqu’à ce qu’on lui dise de rentrer. Un soir en hiver, tous l’oublièrent. Ne voulant pas désobéir aux ordres qui lui avaient été donnés, il resta la nuit durant sur son cailloux et mourut de froid. Aujourd’hui, on le verrait souvent assis sous son arbre ou tournant autour de la pierre lors des nuits froides écossaises.

Les 2 derniers fantômes du château sont Jack the Runner, qui traverse les sous-sols en courant, et la silhouette d’un soldat souvent aperçue sur les toits de la demeure.

Après avoir visité ce superbe château, et tenté en vain de rencontrer ses célèbres fantômes, nous avons profité d’une balade ensoleillée dans son parc et procédé à une grosse séance photos.

Glamis castle

Glamis castle

Glamis castle

Glamis castle

Glamis castle

Glamis castle

Notre dernier objectif de la journée était le splendide, peut-être le plus beau que nous ayons vu, château de Dunottar:

Le château de Dunottar est l’une des ruines les plus magnifiques et les plus envoûtantes de toute l’Ecosse. C’est ici que William Wallace mit le feu à une chapelle remplie de soldats anglais. C’est aussi à Dunottar, l’endroit le plus sûr du royaume, que les joyaux de la couronne écossaise étaient conservés jusqu’à ce qu’on les transporte clandestinement ailleurs aux temps sombres de l’occupation de Cromwell. (voir mon article sur les joyaux de la couronne dans le château d’Edimbourg). C’est enfin ici que 167 personnes furent emprisonnées dans des conditions sordides pour avoir refuser d’adjurer leur foi. Cette forteresse médiévale construite sur un éperon rocheux au milieu de la mer, était jadis imprenable!

Dunottar Castle

Dunottar Castle

Dunottar Castle

Dunottar Castle

Dunottar Castle

Dunottar Castle

Nous avons forcément pris un maximum de photos de ce promontoire et avons pu admirer le monument sous toutes ses coutures et, cerise sur le gâteau, avec ce grand beau temps j’ai pu faire trempette dans la grande bleue…. Oui oui le point rouge en bas à droite, c’est moi… ! (les mains seulement hein…)

Après ces 2 visites, c’est déjà le début d’après-midi, et sachant qu’il nous reste pas mal de temps (la fermeture de Scone Palace a décalé notre programme), nous avons alors décidé de découvrir la réserve naturelle de Fowlsheugh connue pour ses falaises de 60m de haut utilisées pour leur nidification par des colonies d’oiseaux de mer,tels que mouettes tridactyles, guillemots de troïl et autres petits pingouins que nous avons eu la joie de rencontrer. 

Fowlsheugh

Fowlsheugh

Fowlsheugh

Fowlsheugh

Fowlsheugh

Fowlsheugh

Nous avons ensuite rejoint notre hôtel à Aberdeen (3ème ville d’Ecosse avec 230 000 habitants, hein Sabrina :), la « ville de granit », surnom dû au granit utilisé pour construire ses bâtiments, est la capitale européenne du pétrole offshore) . Nous avons enfin dîné en ville avant de profiter d’une nuit de sommeil bien méritée.